proto-

proto-

prot(o)- Élément, du gr. prôtos « premier, primitif, rudimentaire » : protagoniste, protéide, protozoaire.

proto- Préfixe, du grec prôtos, premier, exprimant le premier rang, la priorité ; en linguistique historique, il sert à désigner un état de langue antérieur à sa différenciation en dialectes : protobasque, protogermanique (on dit aussi basque commun, germanique commun ; en archéologie, il désigne l'étape d'une réalisation (protoporcelaine) ou d'une séquence culturelle (protodynastique) proche de l'accomplissement.

prot(o)-
élément, du gr. prôtos, "premier, qui vient en premier".
————————
proto-
V. prot(o)-.

I.
⇒PROT(O)-, (PROT-, PROTO-), élém. formant
Élém. tiré du gr. « premier » (de - « en avant » et un suff. de superl. ), entrant dans la constr. de nombreux adj. et subst. (pouvant générer eux-mêmes des adj. dér.) appartenant à de nombreux domaines, en partic. au vocab. sc.; le 2e élém. est gén. issu du gr., parfois du fr. ou du lat. Devant un rad. qui commence par une voy., le o final de proto- s'élide quelquefois.
A.— [Prot(o)- signifie « qui se situe au commencement de » ou « qui est immédiatement antérieur » (à ce qui est désigné par le 2e élém.) et marque l'antériorité spatiale ou temp.]
1. ANAT. (ANIM. ET HUM.). [Prot(o)- marque l'antériorité spatiale d'une chose concr. et signifie « placé avant »; les mots constr. sont gén. des subst.] :
protencéphale, subst. masc. [P. oppos. à mésencéphale, métencéphale] Partie du cerveau antérieur. Au cerveau antérieur (protencéphale) (...) correspondent les sections olfactive et ciliaire (E. PERRIER, Zool., t. 3, 1925, p. 2854).
protothorax, subst. masc. ,,Premier segment du thorax des insectes, sur lequel s'articulent la tête et la première paire de pattes`` (Mots rares 1965). Synon. cour. prothorax (s.v. pro-).
Rem. Prot(o)- entre en concurrence avec pro- ou més(o)- et s'oppose à l'élém. mét(a)-.
2. [Prot(o)- marque l'antériorité temp.]
a) ) [Les mots constr. désignent ou qualifient gén. une chose concr. et sont des adj. ou des subst.]
BIOCHIM., BIOL. :
prototrophe (-trophe, du gr. « qui se nourrit d'une façon particulière »), adj. Espèce, organisme prototrophe. Espèce, organisme ,,capable de se nourrir exclusivement de matière minérale et de carbone organique`` (Termes nouv. Sc. Techn. 1983). Parmi les bactéries médicales, le colibacille pousse parfaitement sur un milieu défini; il est dit « prototrophe », car il assure ses synthèses à partir des éléments les plus simples (Méd., t. 1, 1980, p. 1082 [Encyclop. de la Pléiade]). V. infra ex. de Friedel. Empl. subst. fém. plur. Famille végétale présentant cette caractéristique. On ne rencontre les prototrophes que dans les sols; leur action fixatrice d'azote y est majeure : jusqu'à 20 kg d'azote par hectare et par an chez les formes libres. On peut, en effet, classer les bactéries prototrophes en trois groupes : les aérobies libres (...), les anaérobies libres (...), les espèces symbiotiques (FRIEDEL 1980). Prototrophique, adj., dér. ,,Se dit d'un micro-organisme capable de se développer et de se reproduire dans un milieu composé uniquement de substances inorganiques et chimiquement bien défini`` (Méd. Biol. t. 3 1972).
BOTANIQUE :
protonema, protonème (-nema, -nème, du gr. « fil, filament »), subst. masc. Chez les Mousses, filaments issus de la spore qui donnent naissance à de nouvelles tiges. La plupart des mousses restent longuement sous la forme d'un « protonema » vert et ne deviennent jamais adultes (GÈZE, Spéléol. sc., 1965, p. 144).
CHIMIE :
protactinium, protoactinium, proto-actinium, subst. masc. Métal radioactif, numéro atomique 91, masse atomique 231, ayant une période de 34 000 ans. Tandis que le reste forme l'uranium (...), qui produit à son tour le proto-actinium (J. Phys. et Radium, 1924, p. 77D).
GÉOL., MINÉR. :
protogine, protogyne, subst. fém. Roche primitive formée de quartz, de feldspath et de talc ou stéatite, proche du granite dont elle ne diffère que par l'absence de mica. Les granites talqueux ou protogines de l'Oisans (...) n'ont cristallisé qu'après avoir été soulevés jusque dans la région des neiges perpétuelles (ÉLIE DE BEAUMONT ds B. de la Sté géol. Fr., t. 4, 1847, p. 50). La protogine constitue en particulier une part importante du Massif du Mont Blanc (FOUC.-RAOULT Géol. 1980).
LING. [Le 2e élém. est un adj.; les mots constr. qualifient une langue] :
protogermanique, subst. masc. Germanique commun, antérieur aux segmentations dialectales. On ne peut plus poser, comme si la chose allait de soi, une langue unique, le protogermanique (urgermanisch), qui serait aux langues germaniques ce que le latin est aux langues romanes (FOURQUET ds Langage, 1968, p. 583).
protonordique, subst. masc. Langue parlée du 1er au VIIe s. dans la péninsule scandinave, antérieure aux segmentations dialectales qui donnèrent naissance aux idiomes suédois, norvégien et danois. (Ds Lar. encyclop., Lar. Lang. fr.).
protosinaïtique, subst. masc. Langue dans laquelle sont rédigées les inscriptions datant des XXe au XVIe s. avant J.-C. et découvertes dans le bassin minier du Sinaï central. Le plus souvent empl. adj. Qui a rapport à cette langue. Alphabet protosinaïtique. Entre -1800 et -1500 apparaissent les premières inscriptions protosinaïtiques. Elles présentent une trentaine de caractères d'aspect pictographique, qui appartiennent vraisemblablement à une langue sémitique et qui utilisent des références de type consonantique (ALARCOS LLORACH ds Langage, 1968, p. 542).
THÉOL. CATH. :
protévangile, proto-évangile, subst. masc. 1. ,,Nom donné à la première prophétie messianique, Gen., III, 15, annonçant que le Sauveur futur, de la race de la femme, écrasera la tête du serpent tentateur`` (Bible 1912). 2. Évangile apocryphe de saint Jacques, où il est parlé de la naissance de la Vierge et de Jésus-Christ. Auteur d'une étude très poussée sur Le Protévangile de Jacques et ses remaniements latins (Paris, 1910), E. Amann a résumé au t. I de ce Dictionnaire (col. 482-483) l'essentiel de la question, telle qu'elle se présentait alors (1926) (Bible Suppl. t. 8 1972). 3. Évangile que quelques critiques supposent avoir servi de source aux trois Évangiles synoptiques. Les trois Évangiles de S. Matthieu, de S. Marc, et de S. Luc (...) se répètent littéralement en beaucoup d'endroits, en sorte qu'ils semblent tous les trois empruntés, pour la plus grande partie, à un Proto-évangile plus étendu que chacun d'entre eux. Je souscris complètement à cette idée d'un Évangile primitif (P. LEROUX, Humanité, 1840, p. 789). Protévangéliste, proto-évangéliste, subst. masc. Auteur d'un protévangile. Cette fin du monde, qui revient à chaque verset, pour ainsi dire, dans S. Matthieu, et qui, dans ce proto-évangéliste, paraît suspendue sur la tête des hommes comme l'épée de Damoclès, occupe (...) fort peu de place dans S. Jean (P. LEROUX, Humanité, 1840 p. 961).
protocanonique, adj. Livre protocanonique. ,,Du premier canon. (...) livres qui ont toujours été reconnus par l'Église comme inspirés`` (MARCEL 1938). Anton. livre deutéro(-)canonique (s.v. deutér(o)- I A 1 b).
ZOOL. V. protoptère (s.v. -ptère).
) [Les mots constr. désignent ou qualifient une pers. ou un groupe de pers.]
ETHNOLOGIE :
proto-australoïdes, subst. masc. Race des Indes proche des Australiens. Tout un ensemble de populations primitives de l'Inde (...) se rattachent (...) aux Vedda dont ils représentent soit des descendants en voie d'évolution, soit le résultat de croisements avec les Mélano-Indous : on peut (...) les nommer Veddoïdes; ce sont les Proto-Australoïdes de Guha. Ils forment dans l'Inde deux peuples principaux : les Sud-Veddoïdes (...) et les Nord-Veddoïdes (Ethnol. gén., 1968, p. 687 [Encyclop. de la Pléiade]).
protomalais, subst. masc. Groupe de peuples de l'intérieur des archipels indonésiens, caractérisés par leur petite taille, leur peau brune, leurs cheveux noirs et leur mésocéphalie. Les Polynésiens sont d'un classement difficile, attendu que c'est un peuple métissé; en gros on peut les regarder comme en majeure partie (...) Protomalais d'origine (HADDON, Races hum., trad. par A. Van Gennep, 1930, p. 60).
HIST. RELIG. V. protogène (s.v. -gène I A) et aussi :
protoctistes, subst. masc. plur. Sectaires chrétiens du Xe s. qui soutenaient que les âmes avaient été créées avant les corps. Les protoctistes pensaient que l'âme était créée avant le corps (Ac. Compl. 1842).
Rem. Empr. au gr. Protomartyr, proto-martyr, subst. masc. Saint Étienne, considéré comme le premier martyr. Saint Étienne devant le tribunal des juifs vit la gloire de Dieu, ayant plein l'esprit des magnificences de Marie d'Agreda qui raconte qu'à ce moment, la Sainte Vierge en personne vint assister le proto-martyr (BLOY, Journal, 1899, p. 372). Protoplaste, subst. masc. Le premier créé, ,,premier homme : Adam`` (Ac. Compl. 1842).
) BIOL. [Les mots constr. désignent un être vivant, animal ou végét.] :
protandre, adj. 1. Bot. [En parlant de fleurs] ,,Dont les étamines arrivent à maturité avant le pistil`` (Forest. 1946). Synon. protérandre (s.v. -andre); anton. protogyne (s.v. -gyne I B). Fleur protandre. P. méton. Qui s'effectue de cette manière. Fécondation protandre (Lexis 1975). 2. Zool. Qui est d'abord mâle dans une évolution. Les testicules d'individus hermaphrodites protandres (E. PERRIER, Zool., t. 1, 1893, p. 956). Protandrie, subst. fém. ,,Modalité d'hermaphrodisme (hermaphrodisme protandrique), où l'organisme est mâle, puis femelle`` (Lar. agric. 1981). Synon. protérandrie (s.v. -andre); anton. protogynie (s.v. -gyne I B). 1. Bot. Chez une fleur bisexuée comme la campanule, la protandrie correspond à une maturation des étamines antérieure à celle du pistil (Lar. agric. 1981). 2. Zool. La protandrie existe par exemple chez les ténias (Lar. agric. 1981). Protandrique, adj. Synon. de protandre (supra 2). Il y a hermaphrodisme protandrique chez l'Asterina gibbosa (E. PERRIER, Zool., t. 1, 1893 p. 826). V. supra protandrie.
protogynique, adj. Synon. de protogyne (s.v. -gyne I B). (Ds Méd. Biol. t. 3 1972).
) [Les mots constr. désignent une période immédiatement ant. à celle que désigne l'adj. servant de rad.]
HIST. DE L'ART (archit., beaux-arts) :
protocorinthien, subst. masc. Ordre antérieur au corinthien. (Dict. XXe s.). Empl. adj. Qui est caractéristique de cet ordre. Céramique protocorinthienne. Des fragments d'objets dits « fossiles directeurs », comme les tessons « protocorinthiens » (L'Hist. et ses méth., 1961, p. 269).
protodorique, proto-dorique, subst. masc. ,,Ordre de l'art égyptien, caractérisé par la colonne à huit ou seize faces`` (AUD.-THIV. Ameubl. 1974). Empl. adj. Qui est caractéristique de cet ordre. Ce petit temple est composé d'une salle appuyée sur quatre piliers proto-doriques (DUCAMP, Nil, 1854, p. 163).
protoionique, proto-ionique, subst. masc. Ordre antérieur au ionique. Fergusson fait observer (...) que le proto-ionique, c'est-à-dire l'embryon de l'ordre ionique, se voit dans les très anciennes et sveltes colonnes du palais de Persépolis (Ch. BLANC, Gramm. arts dessin, 1876, p. 169).
HIST. DES SOLS (géol., préhist.) :
protochelléen, subst. masc. Période antérieure au Chelléen. [dans le ruisseau La Bournègre], nous avons trouvé en couches stratifiées des éléments nombreux, dont les plus anciens nous semblent remonter au Protochelléen et qui nous amènent, par le Chelléen et l'Acheuléen, jusqu'au Levalloisien final ou peut-être même au Moustérien (S. BLANC, Init. préhist., 1932, p. 81).
protomagdalénien, proto-magdalénien, subst. masc. Période antérieure au Magdalénien. L'industrie du protomagdalénien n'est actuellement connue que dans un autre gisement, l'abri Pataud, aux Eyzies-de-Tayac (...). Datée (...) des environs de -18000, elle se rapproche cependant du magdalénien par les proportions des divers types d'outils (BRÉZ. 1969).
SC. HUM. V. protohistoire et aussi :
protodynastique, adj. Qui concerne la période antérieure au dynastique. Les palettes de schiste prouvent que pendant la période protodynastique et peut-être la période prédynastique, il y eut des relations suivies entre l'Égypte et la Somalie (HADDON, Races hum., trad. par A. Van Gennep, 1930, p. 70).
proto-industriel, -elle, adj. Qui concerne les origines de la révolution industrielle. Synon. pré-industriel. Les « Arts et Métiers, au nom typique d'une époque proto-industrielle » (Cl. FOHLEN, Le Travail au XIXe siècle, 1967, p. 115 ds ROB. 1985).
protolangage, subst. masc. Système sémiotique hypothétique, immédiatement antérieur au langage articulé; paralangage (d'apr. ROB. 1985). Nous nous servons tous quotidiennement d'un protolangage (...) ses signes sont des inflexions de voix, des attitudes (Science et Vie, juin 1975, p. 42 ds ROB. 1985).
b) En partic. [Avec l'idée de « primitif, rudimentaire », prot(o)- indique le premier stade d'une chose ou d'un être vivant, quant à son type ou à son mode d'existence]
ANATOMIE :
protovertèbre, subst. fém. ,,Ébauche d'une vertèbre, constituée par la fusion de deux moitiés, supérieure (ou céphalique) et inférieure (ou caudale), de deux sclérotomes adjacents`` (Méd. Biol. t. 3 1972).
ANTHROPOL. V. protomorphe (s.v. -morphe).
ASTRON., GÉOGR., SC. DE L'ESPACE. [Les mots constr. désignent (ou qualifient) un élément de l'espace à son stade de formation; le 2e élém. est un subst. (rarement un adj.) fr. autonome] :
protoétoile, proto-étoile, subst. fém. ,,Étoile en voie de formation, n'ayant pas encore atteint la séquence d'âge zéro`` (Astron. 1980). V. infra protostellaire déf.
protogalaxie, subst. fém. ,,Galaxie en voie de formation`` (ibid.); ,,nuage de gaz initial à partir duquel s'est formée une galaxie`` (Astron. 1973). Protogalactique, adj., dér. ,,Relatif à la protogalaxie`` (Termes nouv. Sc. Techn. 1983).
protosoleil, proto-soleil, subst. masc. Le Soleil à son stade de formation. De nos jours, on préfère chercher l'organisation du système planétaire par le protosoleil à partir d'un milieu de particules solides en mouvement dans son voisinage, déjà dotées de la rotation nécessaire (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 590). Un nuage de matière interstellaire se forme et commence à se contracter, en tournant de plus en plus vite. Petit à petit il prend la forme d'un disque renflé en son centre. De ce disque se détache au centre une masse plus petite qui forme le proto-soleil (Géophys., 1971, pp. 39-40 [Encyclop. de la Pléiade]).
protostellaire, adj. ,,Relatif à une étoile en voie de formation (protoétoile)`` (Termes nouv. Sc. Techn. 1983).
BIOCHIM., BIOL. [Les mots constr. désignent le stade rudimentaire d'un végét., d'un être vivant ou d'une de ses parties] V. protogyne (s.v. -gyne), protogynie (s.v. -gyne), protoplasma, protoplasme, protoplasmique et aussi :
protoblaste, subst. masc. Cellule animale ou végétale qui est le premier élément du germe. Tout animal commence par être une simple vésicule, ayant qualité d'être vivant qu'on peut appeler le protoblaste (E. PERRIER, Philos. zool. av. Darwin, 1884, p. 232).
protocellule, proto-cellule, subst. fém. ,,Cellule rudimentaire (à l'origine de la vie)`` (Termes nouv. Sc. Techn. 1983). Protocellulaire, adj. Qui se rapporte à la protocellule. Nous sommes amenés à comprendre la vie prise à son stade protocellulaire comme un énorme faisceau de fibres polymorphes (TEILHARD DE CH., Phénom. hum., 1955, p. 97).
protonymphe, subst. fém. Premier stade de la nymphe. On peut admettre que les Acariens passent fondamentalement par 7 formes ou stases successives qui sont nommées : œuf, prélarve, larve, protonymphe (...) et adulte (Zool., t. 2, 1963, p. 175 [Encyclop. de la Pléiade]).
proto-vivant, subst. masc. Premier vivant. La cytologie s'est presque entièrement construite (...) à partir d'un point de vue biologique : la cellule étant considérée comme un micro-organisme ou un proto-vivant qu'il s'agissait d'interpréter par rapport à ses formes et à ses associations les plus élevées (TEILHARD DE CH., Phénom. hum., 1955 p. 80).
BOT. [Les mots constr. désignent un végét., une partie d'un végét. ou une famille végét. unicellulaire ou à cellules peu différenciées] V. protoplaste (s.v. -plaste C) et aussi :
protococcus (-coccus, du lat. coccum « grain »), subst. masc. Famille d'organites unicellulaires microscopiques qui poussent dans l'eau ou dans les lieux humides. Les Protococcus sont à peu près au nombre d'une cinquantaine, énumérés par M. Kützing (...). On a remarqué fréquemment de grands espaces de mer colorés en rouge de sang par le P. atlanticus. La mer Rouge doit sans doute son nom à cette algue, qui est une des plus petites qu'on connaisse (PRIVAT-FOC. 1870).
ZOOL. [Les mots constr. désignent un animal, une partie d'un animal ou une espèce animale] V. protomorphe (s.v. -morphe), protoptère (s.v. -ptère), protoures (s.v. -oure(s)), protozoaire et aussi :
protoconque, subst. fém. ,,Première coquille que fabrique le jeune individu chez certains Mollusques`` (FOUC.-RAOULT Géol. 1980).
protongulés, subst. masc. plur. Classe du règne animal comprenant les premiers Ongulés et se caractérisant par la disparition des différents doigts au profit de l'apparition du sabot. Il est vraisemblable qu'il serait nécessaire de remonter (...) jusqu'aux Carnivores les plus primitifs, ayant quelques analogies avec des Protongulés (E. PERRIER, Zool., t. 4, 1932, p. 3565).
protopithèque, subst. masc. Premier singe. J'aime mieux admettre l'existence de quelque animal dont la structure se rapproche de la structure humaine, de quelque singe des premières époques géologiques, de quelque Protopithèque (VERNE, Voy. centre terre, 1864, p. 219).
protothériens, subst. masc. plur. Sous-classe de mammifères primitifs ovipares, réduite aux Monotrèmes. [Les Monotrèmes] constituent la sous-classe des Protothériens (E. PERRIER, Zool., t. 4, 1932 p. 3349).
B.— [Prot(o)- signifie « premier en importance, en rang »; les mots constr. s'appliquent à une pers. investie d'une fonction et désignent les noms des supérieurs dans une hiérarchie ou leur charge]
1. ÉGLISE ORTHODOXE :
protapostolaire, subst. masc. ,,Nom d'un officier de l'Église d'Orient. Chef de ceux qui expliquent les livres sacrés au peuple. Protapostolaire de Chypre`` (Ac. Compl. 1842).
protopapa, subst. masc. Grand dignitaire du clergé grec, placé immédiatement au-dessous du patriarche. (Ds Lar. 19e-Lar. Lang. fr.).
protopope, subst. masc. Curé, chef d'une église russe. (Ds LITTRÉ, Lar. 19e-Lar. Lang. fr.).
protosyncelle (gr. « ensemble, avec » et lat. cella « magasin, petite chambre »), subst. masc. Vicaire d'un patriarche ou d'un évêque dans l'Église grecque. Le hiéromoine et protosyncelle Joasaph, qui devint métropolite d'Éphèse (vers 1437) et qui compte dix sacrements de l'Église : en plus des sept sacrements authentiques, la consécration des églises, le rite des funérailles, l'habit monacal (Théol. cath. t. 14, 1 1939, p. 552).
Rem. Empr. au gr. Protothrone, subst. masc. Premier évêque d'une province ecclésiastique grecque ou prélat qui tenait la première place, soit après le patriarche, soit après le métropolitain. (Dict. XIXe s., Nouv. Lar. ill.-Lar. Lang. fr.).
2. HISTOIRE :
proto-médecin, subst. masc. ,,Premier médecin`` (Encyclop. méthod. Méd. t. 12 1827). Proto-médicat, subst. masc. ,,Charge de premier médecin`` (Encyclop. méthod. Méd. t. 12 1827).
protospathaire, subst. masc. Chef des gardes, grand écuyer de l'empereur grec à Constantinople. [Au Moyen Âge] le doge de Venise était protospathaire de l'empire d'Orient (HUGO, Rhin, 1842, p. 258).
protovestiaire, subst. masc. Dignité du chef des vestiaires à la cour byzantine. (Dict. XIXe s.).
Rem. Sc. hum. ou cour. ,,La base grecque a donné dans l'argot savant des typographes prote et dans celui des lycées proto (et son pseudo-singulier protal)`` (COTTEZ 1980). Proto, protal, subst. masc. Proviseur. Voilà encore que je pense au bahut. Assez! Pourquoi est-ce que je ne les aime pas (...) ni le proto (...) ni les profs, ni les pions, personne... Ah! si, Carine (...) un sous-pion (GENEVOIX, Marcheloup, 1934, p. 59). Il avait déjà subi des sermons du censeur, du proto (ARAGON, Beaux quart., 1936, p. 297).
C.— CHIM., vx. [Prot(o)- exprime le degré minimal d'oxydation, et de façon plus gén., forme le nom d'un composé contenant le minimum du corps désigné par le mot ainsi préfixé] V. protoxyde et aussi :
protobromure, subst. masc. Premier degré de combinaison d'un corps simple avec le brome. Le protobromure de mercure a la forme d'une poudre blanche (DESCHAMPS D'AVALLON, Compendium pharm. prat., 1868, p. 578).
protocarboné, -ée, adj. ,,Qui est combiné avec la première proportion de carbone`` (CHESN. t. 2 1858).
protocarbure, subst. masc. ,,Premier degré de combinaison d'un corps simple avec le carbone`` (BOUILLET 1859). Protocarburé, -ée, adj. ,,Qui est à l'état de protocarbone`` (Ac. Compl. 1842).
protochlorure, subst. masc. Premier degré de combinaison d'un corps simple avec le chlore. Protochlorure d'étain, de cuivre, de manganèse. Plonger le caoutchouc en feuilles minces dans un mélange de sulfure de carbone et de protochlorure de soufre (MACAIGNE, Précis hyg., 1911, p. 320). Chlorure ferreux hydraté. Synonyme : protochlorure de fer (LEBEAU, COURTOIS, Pharm. chim., t. 1, 1929, p. 316). Protochloruré, -ée, adj. ,,Qui est à l'état de protochlorure`` (CHESN. t. 2 1858).
protofluor, subst. masc. Premier degré de combinaison d'un corps simple avec le fluor. C'est ainsi qu'on parvient aux poids atomiques suivants pour les quatre éléments en question (...) : Coronium (...) Nébulium (...) Protofluor (Le Radium, 1912, p. 325).
protoiodure, proto-iodure, subst. masc. Premier degré de combinaison d'un corps simple avec de l'iodure d'hydrogène. Tu te demanderais avec anxiété ce que c'est que le sulfate de cuivre, le carbonate de potasse, le proto-iodure de mercure (E. DE LA BÉDOLLIÈRE, Français peints par eux-mêmes, t. 3, Le Pharmacien, 1841, p. 306).
protosulfate, subst. masc. Premier degré de combinaison d'un corps simple avec un sulfate. Protosulfate de fer, Sulfate ferreux, Sulfate de protoxyde de fer (Codex, 1884, p. 291). La plaque ainsi préparée est exposée dans l'appareil photographique et très rapidement développée (au protosulfate de fer) (PRINET, Phot., 1945, p. 17).
protosulfure, subst. masc. Premier degré de combinaison d'un corps simple avec un sulfure. Le protosulfure de fer (...) n'a encore été rencontré que dans les météorites, où il se présente en masse d'un brun tombac, à poussière noire (LAPPARENT, Minér., 1899, p. 558).
Rem. 1. On relève Protium (empr. à l'anglo-amér., tiré lui-même du gr. prot(o)- + suff. -ium), subst. masc. Nom donné parfois à l'hydrogène de masse atomique 1, pour le distinguer du deutérium et du tritium. Les auteurs proposent le nom de protium pour l'isotope 1 et de deutérium pour l'isotope 2, en réservant le nom d'hydrogène au mélange isotopique naturel (J. Phys. et Radium, Chim. phys., 1934, p. 110). On sait maintenant qu'il existe trois hydrogènes : l'hydrogène « vrai » ou protium, l'hydrogène lourd ou deuterium, puis encore le tritium. On les retrouve dans l'atmosphère et dans les météorites (FURON ds R. gén. sc., t. 63, 1956, p. 36). 2. L'usage s'est gén. répandu d'employer le suff. -eux affecté au nom du métal, plutôt que l'élém. prot(o)- devant celui de l'élément acide (oxyde cuivreux au lieu de protoxyde de cuivre). V. supra protosulfate ex. de Codex.
D.— MÉD., PATHOL. [Prot(o)- désigne la première couleur fondamentale, c'est-à-dire la couleur rouge et introduit une relation entre cette couleur et le 2e élém.] :
protanomalie, subst. fém. Protanopie (infra) légère consistant en une déficience congénitale de la vision des couleurs se caractérisant par un excès de rouge dans l'équation de Rayleigh, par une déformation importante de la courbe spectrale d'efficacité lumineuse relative (le rouge étant assombri) et par des confusions de couleurs similaires à celles observées dans la protanopie tout en étant moins étendues (d'apr. THINÈS-LEMP. 1975). Si le cône du vert se trouve ainsi anormalement excité par les rayons de grande longueur d'onde, il en résulte une extension du jaune spectral de ce côté, et au lieu de rouge franc, l'extrêmité du spectre n'engendrera que de l'orangé (type dit de la protanomalie) (PIÉRON, Sensation, 1945, p. 160). Protano(r)mal(Protanomal, Protanormal), subst. masc. Personne atteinte de protanomalie. Les anomalies dans l'équation de Rayleigh (...) peuvent aussi se manifester (...) dans l'autre sens, le rouge se montrant relativement affaibli au lieu d'être renforcé (d'où les expressions de protanormaux (...) à la différence des « deutéranormaux » qui seraient représentés par les individus atteints de l'anomalie habituelle décelée par Rayleigh) (PIÉRON, Sensation, 1945 p. 157). Les couleurs confondues par le protanomal l'étant nécessairement aussi par le protanope (THINÈS-LEMP. 1975).
protanopie (-an, du gr. + -opie), subst. fém. Anomalie de la vision consistant en l'incapacité de voir le rouge, première couleur fondamentale. Les deux types de daltonisme correspondraient donc à la persistance d'un couple différent de fondamentales, et l'on a généralement admis la disparition de la fondamentale extrême rouge, première fondamentale, dans le premier cas (d'où le nom de protanopie attribuée à l'anomalie), de la seconde fondamentale, moyenne, attribuée à la composante verte, dans le second cas (d'où le nom attribué de deutéranopie) (PIÉRON, Sensation, 1945p. 140). Protanope, subst. masc. Personne (p. méton. œil) atteint(e) de protanopie. Si l'absence de la fondamentale rouge s'accorde avec un raccourcissement spectral réellement constaté chez les protanopes, on n'a pas trouvé, chez les deutéranopes, la modification attendue de la courbe de visibilité, qui reste très sensiblement normale (PIÉRON, Sensation, 1945 p. 157).
Vitalité. 1. Prot(o)- a été et reste très productif en partic. dans le lang. sc. Dans le lang. cour., on peut noter a) Proto-littérature, subst. fém. Période de la littérature antérieure à la littérature proprement dite. Son œuvre marque le passage de la proto-littérature post-confucéenne à la littérature en pleine possession d'elle-même (Le Monde diplomatique, avr. 1974 ds GILB. 1980). b) Protothèse, subst. fém. ,,Terme proposé par W. Ostwald pour désigner les hypothèses « susceptibles de vérification dans l'état actuel de la science » par opposition aux hypothèses invérifiables avec les moyens dont nous disposons`` (LAL. 1968). c) Proto-urbain, -aine, adj. Qui a rapport à un espace d'un type qui précède l'urbanisation. Ce paysage suburbain ou proto-urbain, si particulier à l'Amérique, que constituent les milliers d'agglomérations nées comme des camps de nomades autour d'un carrefour routier, d'un motel (La Nef, juin 1970 ds GILB. 1980). 2. Dans qq. cas, prot(o)- entre en concurrence avec pro- ou més(o)- (protothorax) et pré- (protohistoire); en chim., prot(o)- a été supplanté par le suff. -eux. Prononc. et Orth. : [], [-], en syll. inaccentuée [-]. Mots constr. devant cons. souvent soudure : protogermanique, protovertèbre, protothorax, etc., mais aussi : protocellule ou proto-cellule, protodorique ou proto-dorique, protomartyr ou proto-martyr, protosoleil ou proto-soleil, etc.; devant h non aspiré, soudure avec conservation de la voy. thématique dans protohistoire; devant les voy. a, e, o soudure avec chute de la voy. thématique ou séparation par un trait d'union : protanomalie, protapostolaire, protoxyde mais proto-australoïdes, protétoile ou proto-étoile, protévangile ou proto-évangile; devant i, tendance à séparer les termes pour éviter la confusion avec le digramme oi : proto-industrie, proto-ionique (comparez avec isoïonique où la soudure est favorisée par le tréma); mais proto-iodure écrit aussi protoiodure. Pour les solutions proposées permettant la soudure, v. CATACH-GOLF. Orth. Lexicogr. Mots comp. 1981, pp. 97-101 et p. 230. Bbg. PEYTARD 1975 t. 3. — QUEM. DDL t. 12, 18 (comp.), 29 (s.v. proto-tendance).
II.
⇒PROT(É)-, PROTÉO-, (PROT-, PROTÉ-), élém. formant
Élém. tiré de protéine (du gr. « qui occupe le premier rang, premier » + suff. -ine), entrant dans la constr. d'adj. et de subst. appartenant au domaine de la biochim. où il établit un rapport avec les protéines.
A.— [Les mots constr. sont des adj.; ils qualifient une substance ou un processus et signifient « qui est relatif aux protéines, qui en contient »] V. protéique, protéolytique (dér. s.v. protéolyse).
B.— [Les mots constr. sont des subst.]
1. [Ils désignent une substance ayant un rapport avec les protéines] V. protéide, protéoplaste (s.v. -plaste), protéose, protide et aussi :
protamine (-am, de am(moniac) + -ine), subst. masc. Protéine la plus simple (holoprotéine) soluble dans l'eau et non coagulable par la chaleur, que l'on trouve surtout dans la laitance de certains poissons. Si les protéines associées aux acides nucléiques dans les cellules animales sont hautement basiques et peuvent, par conséquent, être assimilées à des histones ou des protamines, il n'en va pas de même des protéines virales, tout au moins dans celles issues de virus végétaux (P. MORAND, Confins vie, 1955, p. 88).
2. [Ils désignent un processus ayant un rapport avec les protéines] V. protéase, protéolyse.
Prononc. :[-], [-], en syll. inaccentuée [--].

proto-, prot-
Élément de formation de mots savants (grec prôtos « premier, primitif, rudimentaire ») empruntés au grec, au latin, ou formés en français. aussi Protactinium, protagoniste, prote, protéide, protéine, protide, protococcus, protogine, protogyne, protohistoire, proto-industriel, protomère, protoneurone, protophyte, protoplasme, protoptère, prototype, protoures, protozoaire.
Chim. Dans l'ancienne nomenclature, Préfixe exprimant la combinaison avec la plus petite quantité possible d'un élément. Protobromure, protochlorure, protosulfure, protoxyde.
Outre les mots didactiques traités à l'ordre alphabétique, proto- sert à former de nombreux adjectifs désignant une période immédiatement antérieure à celle que désigne l'adjectif servant de radical ( Protohistorique). Ex. : Proto-attique : « la céramique proto-attique » (H. Metzger, la Céramique grecque, p. 49); protocorinthien, ienne (→ ci-dessous, cit. 1); proto-indo-européen (stade hypothétique antérieur à l'indo-européen ancien); protohittite; protomycénien, ienne (G. Contenau, et V. Chapot, Histoire universelle des arts, « L'art antique », p. 150).
1 La céramique dénommée protocorinthienne comprend (…) surtout de petits vases, peut-être en réalité originaires de Sicyone : couleurs vives, tableaux variés, composition alerte.
G. Contenau et V. Chapot, l'Art antique, p. 167.
En sc., désigne un stade antérieur. || « La nébuleuse protoplanétaire » (la Recherche, nov. 1979, p. 1121).
Autres exemples :
2 Les marxistes appelaient Truong un protocommuniste.
Malraux, Antimémoires, Folio, p. 433.
(Noms). || Proto-écriture, n. f. (Sciences et Avenir, juin 1981, p. 61); proto-élevage, n. m. (1964, Leroi-Gourhan, le Geste et la Parole, t. I, p. 232); protomatière, n. f.; proto-nation, n. f. (1980, Ziegler, Main basse sur l'Afrique, p. 7).
3 C'était à nouveau le cosmos, les boules d'énergie, la proto-matière qui tournoyait, qui fuyait, qui se perdait, qui fabriquait l'infini.
J.-M. G. Le Clézio, la Fièvre, p. 127.
4 L'ensemble est superbe (…). Le plus inattendu : les protolithographies, qui, au début du XIXe siècle, ressemblent à s'y méprendre à des gravures anciennes, dont elles adaptent le méticuleux métier (…)
Le Point, 24 mai 1982, p. 37.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • proto — proto …   Dictionnaire des rimes

  • Proto — may refer to:Linguistics* Proto language, language that is the common ancestor of a set of related languagesFiction* Proto, one of the Nereids in Greek mythology * Proto (Ghost in the Shell), fictional character in Masamune Shirow s Ghost in the… …   Wikipedia

  • Proto — unter Microsoft Windows Vista Basisdaten Maintainer Mieszko miechu Lassota Aktuelle Version …   Deutsch Wikipedia

  • Proto 2 — is the name of the $55 million initiative of the Defense Advanced Research Projects Agency, or DARPA, to create a thought controlled prosthetic arm. Its predecessor was called Proto 1 and was capable of reasonably complicated movements like… …   Wikipedia

  • proto — Element de compunere care înseamnă primul , întâiul şi care serveşte la formarea unor substantive. – Din ngr. protos, fr. proto . Trimis de ana zecheru, 19.04.2004. Sursa: DEX 98  PROTO Element prim de compunere savantă cu semnificaţia: 1.… …   Dicționar Român

  • proto- — [prōt′ō, prōt′ə] [Gr prōto < prōtos, first < IE * pṛto < base * pro , early, ahead > L pro , Gr pro ] combining form 1. first in time, original, primitive [protoplast] 2. first in importance, principal, chief [protonotary] 3. [P ]… …   English World dictionary

  • proto- — pref. Elemento que significa primeiro.   • Nota: É seguido de hífen quando o segundo elemento começa por vogal, h, r ou s (ex.: proto árico, proto história, proto revolucionário, proto sulfureto) …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • Proto® — /prōˈtō/ (S Afr) noun The name of a type of breathing apparatus used in mine rescues Proto team or proto team noun A team of people trained to deal with underground rescues, etc …   Useful english dictionary

  • proto- — Prefijo que significa primero. Medical Dictionary. 2011 …   Diccionario médico

  • proto- — [dal gr. prō̂tos primo , in composizione prōto ]. 1. Primo elemento di molte parole composte, che significa primo in ordine di tempo o di spazio (protocanonico, protomartire ), o in ordine d importanza (protomedico, protonotaro ). 2. Sign. partic …   Enciclopedia Italiana

  • proto- — [prəutəu, tə US proutou, tə] prefix [: Late Latin; Origin: Greek, from protos first ] technical existing or coming before other things of the same type ▪ a proto fascist group ▪ a prototype …   Dictionary of contemporary English

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”